Les procédures du contrôle technique

Les procédures du contrôle technique

20 décembre 2019 0 Par Tina

En fonction de l’État de la voiture, le contrôle technique se passe en une ou en deux étapes. D’abord, c’est une visite obligatoire, après, si le cas est échéant, il faut faire une contre-visite. Il y a aussi des voitures soumises au contrôle pollution. Obligatoire après 4 ans pour les véhicules neufs puis tous les 2 ans, le contrôle technique a pour objectif de vérifier le bon état mécanique du véhicule. Ce contrôle a pour objectif de garantir que le véhicule ne présente pas de risque pour le conducteur et les autres usagers de la route. Visite de pré-contrôle, contrôle, contre-visite et contrôle pollution : voici les différentes étapes du contrôle technique. Le point en détail.

L’examen complet de la voiture

 

Avant toute chose, le contrôle technique est un examen complet du véhicule. Au-delà de l’aspect légal, c’est aussi le meilleur moyen pour connaître les différents dysfonctionnements de la voiture, ou l’état des pièces d’usures telles que les disques de frein. Mais on peut aussi demander de vérifier le bon déroulement du contrôle, si on le veut. En tant que bon professionnel, le contrôleur va expliques les anomalies qu’il a identifiées ainsi que les points de contrôle. Pour plus d’information sur ce sujet, vous pouvez visiter controletechnique-auto-autovision.fr.

Un contrôle obligatoire

Dès la quatrième année après la mise en circulation de la voiture, et après, tous les deux ans, la voiture doit être vue au contrôle technique. Il y a plus de 120 points à vérifier classer en 10 affectations différentes : c’est le contenu obligatoire de la visite technique.Elle va identifier les anomalies et l’usure des pièces. Pendant ce contrôle, le responsable rend un diagnostic relativement précis de l’état du véhicule. Ce diagnostic indique des points qui doivent être obligatoirement corrigés, des points qui peuvent l’être sans obligation et d’autres qu’il faudra corriger dans un futur proche ou à tout le moins avant la prochaine visite.

La contre-visite

Le professionnel contrôleur va vérifier plusieurs points de contrôles. Alors, parmi eux, il se peut qu’il y ait des points qui ont passé à la contre-visite. S’il y a une anomalie à réparer, il faut présenter de nouveau la voiture au contrôleur pour qu’il puisse remettre un procès-verbal justifiant la régularité de la voiture. Une fois les réparations sont effectuées, les propriétaires peuvent soumettre son véhicule à la contre-visite dont le but d’obtenir la vignette qui est un sésame précieux vous permettant à nouveau à rouler sans craindre une belle petite amende, voire une immobilisation du véhicule.

Le contrôle pollution

Le test pour le contrôle pollution ne concerne qu’une sortedu véhicule bien précis. On doit faire le contrôle pollution pour les voitures utilitaires avec deux places pour les passagers. Alors, on doit faire le contrôle pollution après le contrôle technique. Cela concerne bien évidement certains véhicules, les véhicules de société et les utilitaires, doivent, en plus du contrôle technique, procéder tous les 2 ans à un contrôle pollution. Ce contrôle est effectué en alternance avec le contrôle technique. En d’autres termes, un véhicule de société ou utilitaire de plus de 4 ans effectuera chaque année un contrôle : technique une année, pollution l’année suivante, et ainsi de suite.