30 mai 2024
Budget de votre assurance auto

Budget de votre assurance auto : combien pour être sûr de rouler sur les routes françaises ?

Depuis 1958, aucun conducteur ne peut rouler sans une assurance auto en France. Un propriétaire de véhicule doit au moins avoir une assurance en responsabilité civile qui couvre les dommages faits aux tiers. Évidemment, selon les budgets et les envies de chacun, les compagnies peuvent aujourd’hui en proposer davantage aux pilotes d’utilitaires, de SUV ou autres. Tout dépend du budget de votre assurance auto.

Qu’est-ce qui peut influencer le budget de votre assurance auto ?

Vous l’avez certainement remarquée, toutes les assurances pour véhicule ne se valent pas. Quelques détails sont pris en compte par les assureurs pour le calcul du budget de votre assurance auto.

  • Les caractéristiques du véhicule : le modèle, l’année, la puissance, la valeur de celui-ci, etc.
  • Le profil du propriétaire : Les assurances ont tendance à proposer des contrats plus intéressants aux conducteurs aguerris. Ils présentent moins de risque que les pilotes novices.
  • Le bonus ou malus qui varie selon les critères écologiques de la voiture : émission de CO2
  • L’utilisation de la voiture : à but personnel ou professionnel
  • L’emplacement de la voiture quand vous ne le conduisez pas : parking, garage privé, dans la rue, etc. les risques liés au stationnement ne sont pas négligeables.
  • La formule que vous avez choisie : les compagnies d’assurances vous proposent généralement 3 options de couverture : du basique au prémium. La première étant la simple couverture RC pro. La version prémium prend tout en charge. Et, il y a le juste milieu entre les deux. Évidemment, l’importance de la prise en charge ne sera pas la même.
  • Les compagnies d’assurance : Chacune propose en effet ses propres mensualités. Certaines sont plus modiques que d’autres. D’où l’importance d’ailleurs de comparer les offres via les plateformes en ligne avant de souscrire.

Quel est le budget moyen pour une assurance auto ?

Chaque année, la prime d’assurance est revue par les compagnies d’assurance. En 2023, en moyenne, le budget de votre assurance auto se négocie à partir de 635 euros par mois. Une dépense qui en vaut largement la peine par rapport au 5 000 à 9 000 euros de dépenses annuelles moyennes de réparation de la voiture.

En effet, avec une couverture de ce genre, vous serez couvert dans différentes situations :

  • Accidents
  • Vols ou vandalismes
  • Pannes en tout genre
  • Noyade à cause d’une catastrophe naturelle ou d’un accident

Les compagnies d’assurance prennent en charge une partie des dépenses pour la remise en état. Ce peut être chez les tiers comme sur votre véhicule. Tout dépend de la formule à laquelle vous aurez souscrit. En cas d’accidents de la route, certains assureurs couvrent même les blessures et les dégâts corporels que vous avez subis ou qui ont touché les tiers.

Par ailleurs, comme susmentionnée, l’assurance voiture est obligatoire pour rouler en France. L’absence de celle-ci vous ouvrira les portes à une amende forfaitaire de 500 euros qui peut atteindre les 3 750 euros si vous attendez pour la payer et 7 500 euros en cas de récidive.

L’assurance auto : comment ça fonctionne exactement ?

C’est un contrat de couverture qui dure au moins 1 an. Grâce à la loi sur la concurrence du marché, la loi Hamon, vous avez désormais la possibilité de résilier votre assurance tous les 12 mois si vous n’êtes pas satisfait ou que vous avez trouvé moins cher et plus adapter à votre budget de votre assurance auto.

Pendant son exécution, l’assurance aura l’obligation de couvrir 80 % à 20 % des dépenses liées à la réparation et la remise en état de votre véhicule. Tout dépend des conditions d’exécution de la formule. Attention cependant, seules les postes de garanties inscrites dans le contrat sont à prendre en considération.

Après l’accident, vous devez fournir la preuve à votre compagnie que vous avez été victime. Faites une demande de prise en charge en fournissant des photos des dégâts à l’appui. Grâce à la digitalisation dont profite, désormais, la majorité des compagnies, les démarches se passent intégralement en ligne. Ainsi, vous gagnez du temps.

Les experts font une légère évaluation et font le calcul des remboursements auxquels vous avez droit. Si ces derniers vous correspondent, vous les toucherez directement sur votre compte. Dans le cas contraire, vous pouvez contester et entrer dans une procédure légale qui peut encore durer quelques mois.

Mais, que se passe-t-il si vous n’utilisez pas du tout votre assurance pendant l’année ? Que deviennent les échéanciers que vous avez versés ? Pour dire simplement, ils sont perdus. Ceci ne doit pas vous inciter à stopper les versements au risque de ne plus être couvert en cas d’accident au cours des prochains mois. Par contre, certains assureurs proposent des bonus ou des réductions pour les bons assurés qui n’ont pas eu d’accidents au cours de l’année. Cela fait partie de leur programme de fidélisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *