Revendre son scooter : les bons conseils

Revendre son scooter : les bons conseils

6 février 2019 0 Par Barbara

La revente d’un scooter passe par plusieurs étapes. Lorsqu’on s’engage seul dans la démarche, on peut se heurter facilement. Toutefois, pour revendre avec succès son scooter, tout se joue sur la manière de procéder. Pour faire court, on vous propose quelques petits conseils.

Remettre en état son scooter

On revend parfois un scooter pour de nombreuses raisons. Parfois, lorsqu’il est en mauvais état, on redoute qu’il fasse grand-chose les prochaines années. Autant alors le revendre tout de suite plutôt que d’attendre qu’il ne soit plus en état de vente. Bien entendu, lorsqu’on s’y connait, on peut deviner les performances futures de son moto. Ainsi, bien que côté performance, elle n’assure plus vraiment, on peut tout de même masquer ce défaut par sa remise en état. Le côté visuel doit être alors sa première force de vente. Certes, un peu d’investissement s’impose, un investissement qui en vaut quasiment le coup afin de mettre toutes les chances de son côté. Quoi qu’il en soit, la remise en état de ses 2 roues doit passer par un garagiste ou un spécialiste des scooters. Et si on manque d’idée, il est aussi judicieux de demander conseil auprès d’un spécialiste de rachat scooter. Mais dans tous les cas, le choix de la peinture doit être à la mesure des envies de ses cibles et doit aussi pouvoir renforcer la personnalité du scooter.

Définir son cible

Qu’il s’agisse d’une reprise scooter ou alors d’un rachat de moto cash, identifier son cible reste une priorité. En effet, tout se joue alors sur les caractéristiques de ses 2 roues, de son gabarit, de sa taille de façon à ce qu’on identifiera facilement le profil d’acheteur. Certes, lorsque l’on souhaite simplement faire une reprise, cette étape n’aura certainement pas lieu d’être. En revanche, on doit passer à l’évaluation de son scooter. Et s’il s’agit d’une revente, il vaut mieux s’inspirer des annonces de vente sur des sites de petites annonces. Quoi qu’il en soit, le profil de son acheteur doit être identifié avant la publication de l’annonce. Pour faire simple, il faut identifier sa taille et son poids, son niveau : débutant, confirmé et l’usage auquel le moto sera destiné : sport mécanique extrême, usage urbain, rural, tout terrain, etc. C’est de cette façon qu’on pourra avancer dans la recherche d’acheteur.

Bien choisir son canal de diffusion

Pour économiser, on peut certainement s’appuyer sur le bouche-à-oreille pour trouver un acheteur potentiel dans le cadre d’un rachat scooter cash. Mais cette méthode n’est pas vraiment efficace si on souhaite vendre scooter au plus vite. Ainsi, il serait plus simple voire rapide de trouver un bon canal de diffusion qui d’ailleurs détient une solide expérience dans le domaine des ventes de moto d’occasion. Mais le choix se joue le plus sur sa visibilité. Plus, la plateforme est visible, plus, il rassemble de milliers d’adepte. Toutefois, avant de passer à l’annonce, toujours est-il de constituer les dossiers relatifs à l’acquisition de son scooter qui est jugé important pour mettre les acheteurs en confiance et ainsi, concrétiser facilement son projet de revente.