24 juin 2024

7 astuces pour mieux acheter une voiture occasion

Le secteur de la vente de véhicules est en constante évolution. De plus en plus de restrictions de circulation, la fin prochaine des moteurs diesel, le retour des moteurs à essence… Assez de paramètres qui augmentent la peur de tomber sur une voiture trafiquée ou de mauvaise qualité. En bref, avoir une bonne voiture d’occasion est plus difficile que jamais. 

Surtout face à un grand nombre d’offres. Toutefois, il existe des astuces sur lesquelles s’appuyer. Ce guide présente quelques astuces pour mieux acheter un véhicule d’occasion.

Opter pour un modèle assez connu

Méfiez-vous des fausses rumeurs. Certes, les véhicules moins répandus sont moins onéreux, mais vous pouvez rencontrer des problèmes d’entretien et d’approvisionnement en pièces détachées. N’oubliez pas que la revente ultérieure équivaut à un rabais important. Ne vous concentrez pas sur le prix. Les voitures avec un prix généreux ne sont pas toujours les meilleures. 

Pour un même véhicule, c’est plus amusant de payer plus cher afin de bénéficier d’un engin de qualité. Par exemple, si le remplacement d’une courroie de distribution est nécessaire, cette opération entraînera une facture de 800 euros. Ce qui n’est pas assez rentable. Ce critère peut être utile pour acheter une voiture de l’étranger.

Choisir entre les séries les plus sûres

L’enseigne allemande Volkswagen est affectée par un scandale de dieselgate. Cependant, cela est loin d’être le seul problème de qualité des véhicules grand public. De nombreux moteurs diesel sont tombés en panne : avaries sur certaines gammes Renault dCi, pannes HDi et TDCi chez Peugeot, Citroën, Ford et autres. Quand on n’est pas passionné de mécanique, difficile de s’en sortir. Pourtant, certaines recherches internationales peuvent identifier les séries les plus sûres. 

L’Association européenne des consommateurs (Espagne, Italie, Portugal, France et Belgique) publie chaque deux ans une étude sur des dizaines de marques et des centaines de modèles. Un classement est fait selon leur taux de dysfonctionnement suite à une analyse sur plusieurs conducteurs. Cette recherche peut être utile pour choisir un modèle fiable.

Bénéficier d’un bon prix

Il y a presque autant de prix d’occasion qu’il y a de plateformes web professionnelles. Il y a parfois des différences impressionnantes. Pour avoir un bon prix, il faut les connaître. Le prix Argus (largus.fr) est la référence des professionnels. 

Les prix indiqués sont donc assez bas et visent à estimer les tarifs de reprise plutôt que les prix de revient. Lacentrale.fr est à l’opposé. Son calcul est plus généreux pour les vendeurs individuels. Le prix réel du marché se situe quelque part entre les deux. Une recherche « France entière » sur leboncoin.fr vous aidera à vérifier le bon prix de la voiture de vos rêves selon vos paramètres.

Préférez acheter chez un professionnel

La négociation de prix entre particuliers est plus intéressante que celle avec un garage. Cependant, il n’y a aucune garantie pour votre achat et des recours limités sont observés lorsqu’un problème survient. Les arnaques sont courantes. Prenez des informations (une copie de la carte grise, la facture d’achat et le certificat d’entretien révisé) chez le vendeur. 

La facture doit être accompagnée d’un manuel de réparation tamponné. Si vous ne maitrisez pas le secteur, un mécanicien pourrait vous aider. Tous les fabricants disposent de labels de qualité. Il existe parfois des catégories basées sur l’âge du véhicule. C’est le cas avec Peugeot, les Occasions du Lion Premium (jusqu’à 6 ans avec 130 000 km).

Retracer l’histoire de l’automobile

Qu’il s’agisse d’un professionnel ou d’un particulier, le vendeur doit apporter la preuve que tous les entretiens et réparations ont été effectués. Avoir la facture d’achat initiale est un avantage qui peut justifier un surcoût et permettre de diagnostiquer tel modèle et ses éventuelles options. 

Néanmoins, les vendeurs confondent souvent équipements de série et options pour surestimer leurs véhicules. Notez qu’un modèle avec beaucoup d’équipements sera évalué plus bas qu’une version de base avec des options similaires. Enfin, si le véhicule a plus de 4 ans, un rapport de contrôle technique dans les 6 mois doit être fourni. 

Il faut vérifier si toutes les défaillances observées ont été corrigées, sinon les réparations et les visites de retour seront à votre charge. Ce contrôle technique assez important permet également de connaître le véritable kilométrage de la voiture.

Passer la voiture au peigne fin

Effectuez un test de toutes les fonctions électriques, de l’éclairage et des lève-vitres. N’oubliez pas la ventilation, le désembuage et autres. Une vitre électrique endommagée peut coûter entre 350 et 500 euros en réparation. Recherchez des marques d’humidité sous les tapis et les couvre-chaussures, signe d’une étanchéité qui doit être réparée. 

Si la voiture est équipée de la climatisation, allumez-la. Les mauvaises odeurs ou l’absence d’air froid sont synonymes de problèmes dont la résolution nécessite beaucoup de frais. La carrosserie est aussi visitée pour détecter les différences de couleur, révélant les interventions anciennes.

Faites un test sur la route

La conduite est essentielle. Et ne vous contentez pas de conduire sur quelques ruelles. En ville, appréciez les performances de l’embrayage (ni trop dur, ni trop mou), de la transmission (pas de grincements ni de passages de vitesses difficiles). La marche arrière est aussi à tester. 

Les amortisseurs fatigués (virages instables, mouvements excessifs de la carrosserie) peuvent être détectés après quelques kilomètres sur la route. Cela permet de déterminer s’il faut approuver le freinage. 

L’achat d’une voiture d’occasion n’est pas tâche facile. Cependant, même si vous n’êtes pas du domaine, cette tâche devient moins rude avec les astuces fournies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *