31 mai 2024
La livraison collaborative

La livraison collaborative : entre besoin du marché, entraide P-à-P et solution novatrice.

Le cotransportage, nouvelle mode de l’économie circulaire

Le prix du carburant s’envole aujourd’hui au même rythme que lors la crise pétrolière des années 70. Après la crise des Gilets Jaunes et la crise sanitaire du COVID (déjà liée au prix de l’essence), la crise diplomatique en Ukraine intensifie plus que jamais l’inflation qui pèse sur le pouvoir d’achat des français. Nous assistons à des hausses de prix de l’ordre de 10 à 15 centimes par semaine, tous types de carburants confondus !

Les français cherchent donc par tous les moyens à économiser le moindre centime. Au fil des ans, l’économie collaborative s’est imposée comme une solution pertinente pour permettre à tous de partager ses ressources au plus grand nombre en moyennant contrepartie. De nombreuses solutions ont vu le jour : covoiturage, sites de vente d’articles de seconde-main, plateformes d’entraide entre particuliers. Toutes promettent un prix de revient moins cher qu’un service professionnel et pourtant qualitatif.

Dans cette lignée, le cotransport a vu le jour depuis maintenant 5 ans en France. Mais qu’est-ce donc exactement ?

Une solution dans l’ère du temps

Le cotransportage est basé sur le même principe que le covoiturage à la seule exception qu’hormis de transporter des voyageurs, l’utilisateur transportera des colis d’un point A à un point B pour le compte d’un autre particulier.

Le but de ce genre d’application est la promesse d’une livraison de colis flexible et moins couteuse qu’un transporteur classique, en plus d’apporter un coté éco-responsable de par la mutualisation des ressources.

De nombreux français ont déjà eu recours à cette solution, notamment pour la livraison de courses à domicile, pratique devenue virale suite à la pandémie que nous avons connu.

L’avantage est présent à tous les niveaux :

  • Pour le particulier : le cotransportage lui permet de bénéficier d’une livraison flexible et éco-responsable, tout en conservant les mêmes avantages que chez les professionnels du secteur. Les créneaux sont souvent disponibles par tranche de 2h ou bien sur créneau planifié. Les coursiers sont également choisis et notés par les usagers afin de garder une communauté qualitative.
  • Pour le coursier : cela lui permet de se constituer un pécule au fur et à mesure des courses, dans le but de rembourser ses trajets. La solution la plus efficace pour être rentable consiste à prendre des courses qui se trouvent uniquement sur ses trajets quotidiens. En effet, le cotransportage n’a pas vocation a être un métier comme peuvent l’être les services de livraison de nourriture (Uber Eats, Deliveroo, Just Eat), mais bien un moyen d’arrondir ses fins de mois.
  • Pour la planète : à moyen terme, le cotransportage a pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre. En France, ce sont chaque jour 32 millions de véhicules de particuliers qui circulent. En remplaçant les trajets des professionnels par des trajets déjà effectués par des particuliers, la livraison collaborative permet donc de réduire le nombre de véhicules circulant sur les routes.

Les green techs, le futur au présent

Les consciences éco-citoyennes s’élèvent au fur et à mesure que nous sommes témoins du changement climatique qui nous entoure. Plus que jamais, il est devenu nécessaire de revoir et repenser notre modèle économique et social afin de le rendre viable pour les générations futures. Il appartient aux décisionnaires d’aujourd’hui de prouver que technologie et écologie ne sont pas antonymes.

C’est dans cette démarche qu’a été créée Tut Tut, la première plateforme de cotransportage qui prend en charge tous types et poids de colis. Solution adaptée aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, cette plateforme permet à chacun d’intégrer un service de livraison collaboratif. Plus équitable envers les coursiers que les services de livraison traditionnels (Tut Tut reverse 70% du prix de la course au coursier), elle permet également aux commerces qui font appel à ce service d’associer la notion de RSE (responsabilité sociétale d’entreprise) à leur activité.

Ce concept a pour but de responsabiliser chaque activité et sensibiliser aux enjeux de notre époque. La livraison collaborative répond donc aux défis imposés par les grands groupes de distribution tout en s’accordant avec la mouvance éco-citoyenne émergente.

Reste à démocratiser ce modèle afin de le rendre viable et pertinent sur le long-terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *