24 juin 2024
Chauffeurs VTC

Les chauffeurs VTC : les nouvelles stars du transport de personnes en France

Vous avez toujours aimé le contact et avez un bon sens de la communication ? Vous êtes un passionné de la conduite ? Vous aimez les belles voitures ? Et vous êtes à la recherche d’un emploi ou d’une carrière ? Pourquoi ne pas devenir VTC. En France, de nos jours, on compterait dans les 40 000 chauffeurs VTC actifs.C’est une activité en plein essor. Les demandes augmentent aussi bien de la part des particuliers que des agences de transport privé. Mais comment faire ? Voici quelques informations qui peuvent vous être utiles.

Qu’est-ce qu’un chauffeur VTC ?

Pour commencer, savez-vous ce qu’est un chauffeur VTC ? C’est un professionnel de la conduite de voiture haut de gamme. Il se charge du transport de personnes dans différents modèles de véhicules 4 roues : SUV, berlines ou même Minivans, et ce, en fonction des demandes et des besoins de ses clients.

Ce genre de professionnel travaille surtout en ligne. Les applications de réservation de voiture de location ont largement facilité la recherche de contrat. Vous pouvez alors devenir chauffeur VTC indépendant ou vous affilier à une société de transport pour davantage de stabilité financière.

Les VTC ou Voiture de Tourisme avec Chauffeur sont les nouvelles générations de moyen de transport tendance. Depuis quelques années, les particuliers, les professionnels, les touristes comme les locaux préfèrent se tourner vers ces véhicules qui se louent et se réservent en ligne. C’est plus pratique et plus sûr. Cela évite aussi de héler des taxis dans la rue. D’ailleurs, ces taxis modernes peuvent s’adapter à tous les trajets : transfert à la gare, à l’aéroport, les courses quotidiennes, les déplacements professionnels, les soirées ou évènements, ou même les visites touristiques, etc.

Les démarches administratives nécessaires avant de se lancer comme chauffeur VTC

Les chauffeurs VTC doivent posséder un certificat de capacité transport. Faites-en la demande auprès de la DREAL après avoir obtenu votre attestation d’aptitude de la part du préfet. À savoir que ce certificat a une durée de validité de 5 ans. Il faudra la renouveler après chaque expiration pour continuer d’exercer votre métier.

En outre, une assurance en responsabilité civile vous sera utile pour devenir VTC. C’est le cas depuis 2014. C’est une couverture qui prend en charge les dommages matériels ou corporels ou autres pendant l’exercice de vos fonctions. Les garanties s’appliquent évidemment aux tiers et à vos clients. Les blogs, les guides ou les comparatifs en ligne peuvent vous accompagner dans le choix de votre compagnie et formule d’assurance RC pro. De quoi garantir votre sécurité tout au long de votre activité.

Une carte professionnelle vous sera également utile. Celle-ci doit être délivrée par les autorités, et ce, uniquement sur demande. Pour cela, vous aurez besoin d’une copie de carte d’identité, d’un extrait de casier judiciaire, d’un certificat de résidence, et d’une attestation d’assurance professionnelle ainsi que votre capacité de transport.

Inutile de rappeler que vous devez aussi faire immatriculer votre véhicule. En cas de contrôle routier, vous aurez à fournir la carte grise, l’assurance auto et l’attestation de contrôle technique en plus de votre carte professionnelle.

Quelles formations pour devenir VTC ?

En plus de la formation pour passer votre permis de conduire, il faudra repasser entre les mains des professionnels pour devenir VTC. Notamment, vous devez obtenir un certificat de capacité transport. Et, pour ce faire, il sera utile de passer par un cursus de 300 heures environ avec un stage en entreprise. Certains centres de formation proposent des cours à distance pour faciliter votre changement de carrière.  

Sachez que l’examen officiel pour le passage de la capacité transport n’a lieu qu’une fois par an. C’est pourquoi suivre une formation est de rigueur pour augmenter vos chances de réussir. Les professionnels vous forment au respect des règles d’hygiènes, de sécurité routière, des normes de prises en charge de personnes pendant le transport, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *