Le marché de l’automobile en berne en Europe

Le marché de l’automobile en berne en Europe

16 juillet 2019 0 Par Franck

Pendant huit mois consécutifs, le marché de l’automobile n’a point connu d’essor, avec une baisse de -3,6% des ventes en mars dernier. En mai, un bilan positif mais assez mitigé s’est présenté. Cet essor est amené par le dynamisme des pays de l’Europe centrale. Quel est alors le bilan final de ce premier semestre en Europe ? Réponses.

Baisse tendancielle des ventes pour le premier semestre

Un glissement annuel des statistiques permet de voir une baisse assez affligeante sur le marché de l’automobile en Europe. En mai dernier, on constate une baisse de 2% des véhicules immatriculés par rapport au même mois de l’année 2018.

Ce repli concerne l’ensemble des pays de l’Europe, sauf pour l’Allemagne qui s’en sorte avec une croissance de +1,7% des immatriculations sur les cinq premiers mois. Encore plus mitigé, le bilan de l’année 2019 enregistre une baisse de 2,5% des ventes sur les quatre premiers mois.

Les marques allemandes s’en sortent toujours les mieux malgré légers replis en mois de mai. Les marques italiennes sont toutefois les plus affectées avec une baisse de -9,6%. Il y a cependant quelques incertitudes concernant la cause de cette baisse générale. Les avis sont partagés mais le prélude de la baisse est associé à l’entrée en vigueur des normes antipollution WLTP en septembre de l’année 2018. Ceci a invraisemblablement une conséquence sur la mise en circulation de certains modèles ne respectant pas la norme.

Les marques françaises en déclin

Le bilan du mois de juin est alarmant pour le marché français. Une baisse de -11,32% a été recensée en juin en glissement annuel, ceci à cause de la mauvaise performance de vente des voitures particulières. Cette contre-performance touche toutes les marques françaises (sauf DS) notamment le groupe PSA. Les baisses sont respectivement de -6,25%, -14,66% et -14,54% pour Citroën, Peugeot et Opel. Le groupe Renault quant à lui montre une baisse importante de -11,73% en juin dernier. Toutefois, la baisse est minime si on se réfère à l’année dernière avec une baisse de 0,05% en mois de mai. En définitive, la croissance annuelle est stagnante malgré les reculs de ces derniers mois.

Une reprise et une croissance timide des immatriculations en Europe

En mai, on recense une hausse timide de 0,1% des ventes avec 1 443 708 véhicules neufs immatriculés d’après les statistiques de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Ceci est quand même une première après ces huit mois de recul. Les pays de l’Europe centrale ont une bonne performance grâce à l’explosion des ventes. Cette hausse est surtout due à la performance allemande et aux marques françaises. Retrouvez ces plus grandes marques chez Jugand Auto Chambéry.

Le groupe Renault est tant bien que mal touché, mais grâce à la popularité récente de la marque Dacia, la relance se réaffirme. La marque PSA formée par Peugeot, Citroën, DS, Opel, et Vauxhall se démarque aussi avec une hausse de 4,3% des immatriculations en mai dernier. Selon le classement tendanciel en 2019, les marques allemandes détiennent à elles seules près de 13% du marché, suivies des marques françaises.

Les marques japonaises sont quant à eux en pleine forme. Malgré toute attente, la marque Mitsubishi a eu la montée la plus spectaculaire avec une croissance de 20%. Bien que le bilan soit assez mitigé, le classement de 2019 met le groupe allemand Volkswagen et la marque française PSA en tête avec respectivement 24% et 16,8% du marché. Ils sont suivis de près par les marques Renault et Hyundai. En définitive, le marché de l’automobile reste figé et ne connait pas croissance véritable. On espère tout de même que le marché de l’automobile se stabilise pour ce second semestre.