Réparer sa voiture avant l’hiver, pourquoi c’est important ?

Rédigé par Franck - - Aucun commentaire

L’hiver est une période particulière, compte tenu des conditions climatiques difficiles qui le caractérisent. Pour cela, il importe d’entamer à temps la réparation de voiture, avant que cette saison ne commence. Réparer son auto en prélude à l’hiver permet de pouvoir circuler plus facilement, de manière sécurisée, et d’être moins en proie aux risques d’accidents liés aux conditions climatiques peu agréables en cette période de l’année. Quels types de réparations envisagés donc ?

L’éclairage

En hiver, les conditions de circulation ne sont pas toujours évidentes. Entre épaisses couches de brouillard et niveau élevé de neige, il n’est pas souvent aisé de pouvoir conduire. A cet effet, il est recommandé de réparer toutes les ampoules de son véhicule. L’objectif de la réparation de voiture orientée « système d’éclairage » est de permettre une meilleure visibilité nocturne, compte tenu du fait que les journées sont plus courtes en hiver.

Ainsi, le bon fonctionnement des lampes, surtout des antibrouillards dont l’utilité en cette période n’est plus à démontrer, doit être prioritaire. Réparer sa voiture pour un meilleur éclairage, suppose également la vérification du bon état de fonctionnement des glaces des optiques et des cabochons. Toutefois à ce niveau, une précision de taille est nécessaire.

En effet, pour les optiques à glace en polycarbonate, il est conseillé de recourir lors de la réparation de voiture, à des entreprises qui pratiquent la rénovation par polissage, au regard de la tendance de ces composantes à gagner en opacité avec le temps. Réparer son auto nécessite aussi de vérifier la qualité de nettoyage des essuie-glaces, et la présence du lave-glace spécial hiver.

Les pneus

Le froid fait diminuer la pression dans les pneus. Pour cela, il est opportun d’augmenter la pression à leur niveau de 0,2 bars. Selon la région, la possibilité de faire monter sur le véhicule des pneus hiver dans le cadre de la réparation de voiture, afin de prévenir l’arrivée des grands froids, n’est pas à exclure. Leur structure facilite l’adhérence aux routes froides. Cette mesure est surtout recommandée lorsque les températures atteignent -7°C. Elle n’est toutefois pas impérative en France. Sur gataka.fr, le sujet de la pneumatique est abordé sous d’autres angles.

L’anticipation des dégivrages

Réparer son auto avant la période des grands froids nécessite aussi de vérifier l’état de chauffage et le système de ventilation qui sera sérieusement mis à contribution. Ici, la probabilité de faire l’appoint de liquide de refroidissement antigel dans le radiateur est forte. La mise à disposition de raclette et d’huile de coude est aussi utile lors d’une réparation de voiture, histoire de dégivrer l’extérieur des vitres. Par ailleurs, il est préventif de décoller les essuie-glaces le soir, afin qu’ils ne gèlent pas sur le vitrage. Enduire les joints de porte pour qu’ils ne collent pas, est aussi conseillé.

Si les essuie-glaces se gelaient quand même, l’idéal est de mettre le chauffage à fond afin de créer des différences de températures pour dégeler les nettoyeurs de glace. Cette solution n’est cependant pas sans risque. Elle peut engendrer des fissures sur le pare-brise, et faire apparaitre des éclats de verre. La réparation de voiture en l’espèce nécessitera de recourir à un spécialiste si les morceaux observés sont inférieurs à une pièce de 2 euros. En cas de couverture bris de glace, elle sera gratuite.

La batterie

Pendant les périodes de basses températures, la batterie a souvent tendance à se décharger rapidement, parce qu’elle est plus sollicitée avec la mise en route de l’éclairage et du chauffage. La vérification de l’état des cosses et des fixations est un impératif ici, tout comme l’augmentation du niveau d’électrolyte avec de l’eau déminéralisée. La réparation de voiture en l’espèce prend également en compte l’élimination des éventuelles traces de corrosion sur les pinces. Se munir de câbles de démarrage serait aussi prudent.

Le freinage et les aides à la conduite

L’utilité d’un ABS se fait bien remarquer lors de la conduite sur neige. En effet, il permet de continuer à diriger le véhicule. Avec des roues bloquées en cas de freinage appuyé, ceci n’aurait pas été possible. Au cas où un voyant relatif à l’ABS serait allumé au tableau de bord, il faudra le faire vérifier pendant la réparation de voiture.

Il est tout de même possible de procéder soi-même à la vérification en réalisant un gros freinage. Un éventuel blocage des roues sera donc synonyme de ce que l’ABS est hors d’état de fonctionnement. Un diagnostic sera alors nécessaire. Le même principe s’applique à l’ESP (Contrôle électronique de Trajectoire) dont un voyant signale aussi le dysfonctionnement ou l’arrêt volontaire. Pour en savoir plus sur l’entretien d’auto, visitez ce site.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot msfi ? :