Les parcours à suivre pour devenir chauffeur VTC

Rédigé par José - - 1 commentaire

Une véritable alternative aux taxis traditionnels, le service VTC est un secteur en plein essor en Belgique comme dans les autres pays Européens. Le métier fait de plus en plus d’adeptes. Devenir chauffeur VTC ne s’improvise pas. Il y a bel et bien des démarches et des formalités à respecter. Pour y voir plus clair, le présent billet vous expliquera toutes les étapes à suivre pour pouvoir exercer ce métier.

 

Devenir chauffeur VTC, une formation à suivre

Chaque personne souhaitant devenir chauffeur VTC doit passer un examen spécifique d’une durée de 4 heures environ. Cela comporte des épreuves sur la gestion d’une entreprise, la règlementation nationale des VTC, la sécurité routière, la réglementation des transports, le développement commercial, le français, et bien sûr l’anglais. Pour mettre les chances de votre côté, une formation préalable est de mise pour vous préparer aux modules de l’épreuve. Cette formation fera au total 250 heures. Après, chaque chauffeur doit suivre un stage de formation continue de 14h tous les 5 ans. A noter que cet examen est obligatoire dans l’obtention de la carte professionnelle VTC.

La carte VTC, l’élément indispensable pour accéder au métier

La carte VTC est indispensable dans l’exercice du métier d’un chauffeur VTC. Pour l’obtenir, il faut faire une demande par écrit au préfet du département de votre domicile. Vous aurez généralement votre carte dans les 3 mois au plus tard sous condition de remplir toutes les conditions. Chaque candidat devrait être titulaire d’un permis B, passer une visite médicale et réussir l’examen VTC. Étant donné qu’il s’agit d’une profession réglementée, chaque participant doit également avoir suivi l’enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1 depuis moins de 2 ans. Par-dessus tout, un chauffeur vtc Belgique ne devrait pas faire l’objet d’une condamnation à au moins 6 mois de prison, d’une conduite sans permis ou bien d’une réduction de la moitié des points de permis de conduire.

Devenir chauffeur VTC, d’autres points à voir

De par la formation et l’obtention d’une carte VTC, vous devez également obtenir la licence VTC en vous inscrivant au registre des VTC. Avant cela, pensez d’abord à mettre en place un cadre juridique professionnel. A ce sujet, soit vous opter pour le statut auto entrepreneur, soit vous créez une société. Pour ne pas vous tromper dans votre choix, il est conseillé de bien vous renseigner sur les deux options. Vous pouvez voir plus d’informations sur brusselslimo.be. Bien que le statut d’auto-entrepreneur s’avère intéressant au début, le statut de société vous permet de bénéficier d’une déduction de vos charges professionnelles. Une fois cette étape franchie, vous pouvez procéder à la demande d’une licence. Afin de faciliter les démarches, il est désormais possible de la faire en ligne via le site du Ministère des Transports. Avec cette licence, vous pouvez exercer pendant 5 ans. Cela veut bien dire que votre demande doit être renouvelée une fois cette limite atteinte. A noter que la procédure n’est pas identique pour une première demande et un renouvellement. Dans tous les cas, vous aurez besoin d’une attestation d’assurance de la responsabilité civile professionnelle et d’un justificatif de la capacité financière de l’ordre de 1 500€ minimum. Vous aurez aussi besoin d’une copie du certificat d’immatriculation du véhicule et d’une copie de la carte VTC.

Classé dans : Transport - Mots clés : aucun

1 commentaire

#1  - bébé a dit :

Bonjour, son bon article sur l’impression des médias, nous comprenons tous que les médias est une source fantastique de données.

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot aciawx ? :